Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Draéna

Draéna

Une vie parmi tant d'autres


2- Qu'il en Vienne Un et les Autres Suivront.

Publié par Ranks sur 24 Novembre 2015, 10:23am

Catégories : #TESO

2- Qu'il en Vienne Un et les Autres Suivront.

Draéna souriait et claquait des mains, en ce jour où elle et quelques éclaireurs fêtaient une des recrues qui avait terminé sa Kryptie en combattant avec brio une Reine Dreugh et son nid. L’auberge d’Haltevoie résonnait de leur chants et rires. Sur une table, la recrue dansait avec élégance, encouragée par les autres qui frappaient dans leurs mains. La bière coulait à flot et tous étaient heureux et savouraient ce moment de détente. L’esprit de la jeune femme se souvint des tout premiers jours de la guilde... Quelques mois auparavant :

La semaine qui suivit la prise de poste de Draéna fut calme. La jeune femme prit le temps qu'il fallut pour prendre des décisions sur son escouade. La toute première était bien évidemment de recruter. Mais elle ne fonça pas directement au campement de la Garde du Lion, ce qu'elle recherchait, elle ne le trouverait sûrement pas dans une institution militaire.

“.. De la soupe de Horqueur aux épices de Glénumbrie… Tu m’en diras des nouvelles.. !” Dit l’Orque en lui servant son assiette de soupe avec du pain de campagne. La Rougegarde remercie et regarde la salle de l’auberge. Le lieu idéal pour elle et le projet qu’elle fomentait. Ici se mêlait des aventuriers, des guerriers, des mages qui pour certains avaient en eux ce qu’elle recherchait : L’Amour de l’Alliance et la capacité de se sacrifier pour une cause autre que l’argent. L’odeur des épices la fait revenir à l’assiette fumante et déjà elle salive.

C’est en mangeant qu’elle écoute les conversations, certains parlant de leurs exploits de la nuit avec une donzelle, d’autres de légendes ou rumeurs qui circulent en ville. L’histoire d’une Khadjit lui vint à l’oreille, une histoire de voleuse prise la main dans le sac. La raison du vol lui échappe. Terminant son repas, elle paye et laisse un mot à l’aubergiste dans le creux de l’oreille et des pièces d’or dans la main :

“.. Fais passer le message, Les Eclaireurs du Lion recrutent… Paye misérable, beaucoup de risques mais la cause est juste : Défendre Daguefilante.. !”



“Quel est ton nom et pourquoi es-tu emprisonnée ?” Draéna regarde la cellule plongée dans le noir et ne voit pas la Khadjit se demandant presque s’il y avait quelqu’un dans la cellule.

“... Shuuki.. Beaucoup de questions tu poses Capitaine.. !” La voix provient du fond de la cellule. Surprise, Draéna sent un frisson l’envahir, elle ne regardait pas dans cette direction.

“De ta réponse dépendra ton avenir.. Voleuse.” Répond-elle du tact au tact

Se reculant juste à temps, la féline s’étant précipitée sur les barreaux de la cellule avec un grondement sourd de panthère. Son pelage aussi sombre que la nuit, des yeux verts émeraude, la féline était belle à voir mais semblait tout aussi dangereuse au vu de sa façon de se dissimuler et de se mouvoir avec rapidité.

“... Reprendre ce qui appartient à Shuuki est pas voler.. Shuuki est pas voleuse !”

Durant l’heure qui suivit Draéna écouta les explications de la féline. Deux jours plus tard après avoir vérifié les dires de Shuuki, elle revint pour la faire libérer. Rien n’était prémédité, Draéna ne demanda rien en retour, mais Shuuki déclara suivre désormais le chemin de Draéna et se mit à son service, ce qui embarrassa la Rougegarde.

Draéna décida de quitter Haltevoie et laissa Shuuki. La chargeant de la protection du haut Roi et de la Reine, mais également d’ouvrir ses oreilles si délicate. L’information était capitale dans leur mission. Avant de partir elle envoya des missives à deux de ses connaissances, leur demandant de la retrouver à Daguefilante.

Une semaine plus tard, les premiers éclaireurs parcouraient Daguefilante :

Lleugami, le mage Bréton expert en soins et tour de passe passe, Gauldur le guerrier Nordique, grand et puissant avec son épée à deux mains, il ne semblait sourire que pendant un combat perdu d’avance et Lakshmi une autre Khadjit, aussi silencieuse qu’un souffle, elle apportait un soutien à distance grâce à son arc et ses flèches empoisonnées.

La hiérarchie étant formée, il ne restait qu’à recruter, et là tout alla assez vite, les premières recrues signèrent leur engagement. Principalement il s’agissait d‘aventurier prêts à donner leur sang pour Daguefilante : Efario, Mali Aenor, Shurao, Shadowt, Drakke, Akirito, Flamix, Derreck, Tyanna la chasseresse, Elerynn, Marali et d’autres viendront bien plus tard.

La capitaine les laissa tranquille une bonne semaine, avant de commencer les premiers entraînements. Durant cette semaine, Dréna partie en exploration, établissant des cartes assez précises des régions de Glénumbrie, Fendretour, Havre-Tempête et Bangkoraï.

Puis les premiers rapports alarmant tombèrent et les premières missions apparurent. Des attaques ici et là, des villages infestés de morts-vivants, ou des apparitions d’Ancres. Ils apprenaient petit à petit à combattre ensemble.

Leur toute première et plus belle victoire fut dans la mine de Tressefuseau, bien que le départ fut chaotique, avec un nordique qui se lance tête baissée dans la bataille sans attendre les renforts ou que tous soient prêt ou panser leurs blessures. Il leur fallut deux attaques des araignées pour commencer à coopérer. Les deux premières salles furent donc des salles de chauffe, mais celles qui suivirent furent coordonnées, chacun connaissant sa mission et tentant de la remplir du mieux qu’il put. Une fois la grotte désinfectée, ils ressortirent toutes et tous avec un large sourire. S’ensuivit d’autres grottes, missions et au fur et à mesure un groupe naissait.

….

Sans savoir comment Draéna se retrouve sur une des tables acclamée par les Eclaireurs présents. Se laissant aller, elle entame elle aussi une danse Rougegarde en riant. Quelques minutes plus tard, elle descends de la table et boit une gorgée de la bière.

Elle était fière des Eclaireurs du Lion, ses Eclaireurs..

------------

La suite ici :

http://draena.over-blog.com/2015/11/3-tempete-dans-le-desert.html

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents